nn1.gif (2843 octets) Champs captants au sud de Lille

 

Enoncé du problème : article de R. Birmant dans le bulletin n° 88 de Nord Natureau 3ème trimestre 1997 :

Inadmissible ! La protection de l'eau potable des champs captants remise en cause par les décideurs (élus et responsables de la puissance politique).

Comme toute infrastructure routière, le contournement Ouest de Noyelles lez Seclin est incompatible avec la préservation de la nappe de la craie.

Depuis toujours l'eau précède et assure la vie... ; longtemps, nos ressources en eau ont été considérées par l'Homme comme inépuisables, donc disponibles en permanence tant pour sa consommation que pour la dispersion de ses déchets.

Près de chez nous, les champs captants du Sud de l'arrondissement de Lille nous fournissent, encore aujourd'hui, une eau d'excellente qualité et d'un coût très faible (mais oui ! voir N.B.).

Hélas ! La préservation de la nappe de la craie n'est pas la préoccupation majeure de nos décideurs en matière d'infrastructures routières, qu'elles soient nationales, départementales ou communales !

Disciples du "Y a ka", inspirateurs ou concepteurs des nouvelles voiries sont peu sensibles, voire indifférents, à la traversée d'une zone de champs captants ou d'un bassin versant par une route ! Désinvolture ou insuffisance d'information, ils prétendront volontiers que les captages peuvent être déplacés, le tracé proposé pour la nouvelle voirie, étant, par principe, toujours le meilleur !

 

La réalité est imposée par la géologie des lieux : on ne peut déplacer les champs captants et on ne peut puiser l'eau n'importe com
ment et n'importe où !

Les avis formulés par les plus éminents de nos spécialistes sont formels : la ressource en eau des champs captants du Sud de Lille est irremplaçable.

La protection de cette ressource est désormais instituée par la législation : loi sur l'eau du 3 janvier 1992, projet d'intérêt général (P.I.G.) du 30 mars 1992, dispositions du SDAGE... (20 décembre 1996), sans oublier les lois et réglements antérieurs...

La réalisation d'une voirie est cause certaine de pollutions diverses dès le début de sa construction : c'est le cas du contournement de Noyelles lez Seclin dont le principe du tracé a été maintenu, en violation des textes législatifs, et de surcroît, en ignorant délibérément les recommandations du Service d'Etudes Techniques des Routes et Autoroutes (synthèse des observatoires du milieu naturel/SETRA nov. 1993) : "Le développement du réseau routier et autoroutier doit privilégier l'aménagement sur place de la voirie existante ..." Ce qui exclut toute nouvelle route dans les zones (très) vulnérables, très fragiles, des champs captants et bassins versants.

Nord-Nature ne peut renoncer à la défense et à la protection des champs captants : nous avons entrepris de multiples démarches auprès du Conseil Général du Nord - maître d'ouvrage pour les routes départementales - du Préfet de Région, Préfet du Nord, pour dénoncer le fait que l'arrêté prorogeant de 5 ans la durée de validité de la D.U.P.* avait été signé malgré les nouvelles dispositions législatives relatives à la préservation de la qualité de l'eau souterraine, ce qu'a reconnu le Directeur Général Adjoint des services départementaux. En la matière, la vigilance requise par la loi n'a pas été mise en oeuvre !

Les Ministres de l'Equipement, des Transports et du Logement (M. Gayssot), de l'Aménagement du Territoire et de l'Environnement (Mme Voynet) ont promis un examen détaillé de la situation, mais depuis plus de 4 mois, les travaux continuent... va-t-on vers l'irréparable ?

Une très haute instance l'a rappelé : le P.I.G. du 30 mars 1992 doit être appliqué sans aucune dérogation (ajouté et souligné par nous).

 

*DUP : Déclaration d'Utilité Publique.

N.B. : l'examen détaillé de la facture de l'eau confirmera le prix peu élevé de la quantité relevée... les diverses taxes et redevances en constituant l'essentiel du montant.

Extrait de "La Nature au Nord" n°27, Juin 2000

Un grand succès pour l'environnement
Préservation des ressources en eau : le tribunal donne raison à Nord Nature

Suite à une action juridique menée par Nord-Nature (M.Biermant), le Tribunal Administratif a annulé le Schéma Directeur de Développement et &Urbanisme de l'arrondissement de Lille. Le SDDU proposait un tracé de contournement autoroutier de l'agglomération lilloise passant sur les eaux souterraines qui alimentent cette agglomération (cf bulletin 92 de la revue Nord-Nature). Le tribunal a suivi l'argumentation de Nord-Nature sur le fond, en tenant compte du principe de précaution en ce qui concerne les risques de pollution de la nappe.

Voir le jugement du tribunal administratif

 

Depuis 2000, le schéma a été révisé mais présente encore de gros risques pour l'environnement. Voir ci-joint 2 courriers adressés à ce sujet par Monsieur Biermant, membre du Conseil d'Administration de Nord Nature à Monsieur le Préfet de Région :
+ le 10 mars 2003
+ le 31 mars 2003

maison.gif (1048 octets)

flèche.gif (1041 octets)

outils.WMF (1928 octets)

Fédération Nord Nature, 23 rue Gosselet, 59000 LILLE - Tel 03.20.88.49.33 -  Fax 03.20.97.73.81 - mail : secretariat@nord-nature.org