nn1.gif (2843 octets) Métaleurop 3/5

les divers articles :
métaleurop1/5 : article de E. Vivier paru en 1987
métaleurop2/5 : dépollution du sol par les plantes : l'erreur
métaleurop3/5 : tous les chiffres sur métaleurop
métaleurop4/5 : le scandale éclate enfin
métaleurop5/5 : communiqué de presse du 31 janvier 2003

 

Métaleurop et les problèmes environnementaux et sanitaires

E. Vivier

Historique

1894 : Installation d'une usine de fonderie de Zinc et four à plomb à Noyelles Godault par Maldidano.

Usine détruite pendant la guerre 14-18.

1920 - Usine reconstruite par la Société Pennaroya, devient l'un des gros producteurs mondiaux de Zinc et de Plomb. Le minerai provient du monde entier.

1988 : Création de Métaleurop SA et de Métaleurop Nord pour Noyelles-Godault.

NB - la société Métaleurop a été constituée par la réunion du français Pennaroya et de l'allemand Preussag

Activités

                                  1995           2001

Production Plomb 170 000 T 105 000 T

Production Zinc     112 000 T 100 000 T

Présence de 38 cheminées et 150 points d'émission de Plomb (années 80).

L'usine produit en plus : Cadmium: 400 T, Argent: 210 T, Acide sulfurique : 245 000 T

Pollution par les métaux lourds

• Enquête en 1979 par l'INRA (Arras).

• Puis nouvelles enquêtes en 1984, 1986, 1995 (collaboration INRA, Ecole des Mines de Douai, ISA, BRGM) 1999, en vue de déterminer les zones polluées. Mais les courbes d'isopollution de l'INRA de 1979 sont restées les bases des résultats.

La zone touchée par la pollution (200 ppm de Plomb) est d'environ 45 km² et la population concernée est d'environ 60 000 habitants.

Les communes concernées sont Noyelles-Godault, Courcelles les Lens, Evin-Malmaison, Leforest, Dourges, Auby (à Auby, existe une autre usine traitant du Plomb et du Zinc : la CRAM (Compagnie Royale Asturienne des Mines) devenue l'Union Minière, puis Umicore. La pollution a été prise en compte dans les courbes d'isopollution de l'INRA.

Les rejets atmosphériques

rejets de Plomb           Zinc              Cadmium

1997       68 T

1989       55 T

1991       45 T

1993       32 T

1995       27 T

1997      24,5 T

2001     18 T / an       26 T / an       823 kg / an

NB - d'après la DRIRE, les émissions ont diminué de 90 % en 75 ans. Avant 1980, les rejets de Plomb pouvaient atteindre 270 T / an soit environ 750 kg / jour mais des chiffres de 1 000 kg / jour ont été cités.

On peut donc calculer que de 1920 à 1980, pendant 60 ans, l'usine a rejeté, au moins 270 x 60 =16200 tonnes de plomb.

Le plomb dans le sol

(d'après le "Courrier de l'Environnement de l'INRÀ, 7994, fasc. 22)

Exemple de d'Evin Malmaison : zone à 500 pprn

surface

de 0 à -12 cm: 500 pprn

de -12 à -27: 524 pprn

de - 27 à - 34: 525 pprn

de - 34 à - 45 : 64 pprn

de - 45 à - 70 . non mesuré

de - 70 à - 82 : 49 ppm

NB - la norme "sol" d'après l'arrêté ministériel du 8 janvier 7998 pris pour l'épandage des boues de station d'épuration ou des boues de curage est de 100 ppm maximum.

Pollution dans les canaux

La pollution au Plomb issue de l'usine (rejets liquides) se répand aussi dans les canaux : vases polluées

1)Canal de la Deule

Flers en Escrebieux : 1185 pprn

Courrières : 4908 à 6358 pprn

Don: 1468 ppm

Haubourdin: 1191 ppm

Deulemont: 457 pprn

• Canal à grand gabarit Dunkerque –Escaut : Canal d'Aire

La Bassée : 931 pprn

Canal Neuffossé : Arques 251 ppm

A titre de comparaison : boues de la rivière La Course.- 20 pprn

 

 

Explication des chiffres

ppm : parties par million ex. 1 mg pour 1 000 000 mg = 1 mg par kg

soit 1000 ppm = 1000 mg/kg

                         = 1 g / kg de terre

                         = 1 kg / tonne de terre

Densité de la terre : 1,2 à 1,5

Donc dans 1 m3 de terre (poids 1200 à 1500 kg) il y aurait: :
+ avec 1000 ppm de plomb: 1,2 à 1,5 kg de plomb 
+ avec 500 ppm de plomb: 0,6 à 0,75 kg de plomb

NB -

•Normes "sol" (normes NFU 44.041 pour les boues d'épandages) pour le Plomb limite à ne pas dépasser: 100 mg/ kg= 1 00 ppm.

•Valeur de référence (considérée comme normale) pour le Plomb : 20 mg / kg = 20 ppm

•Concentration de plomb dans les sols éloignés de sources de pollution = 5 à 25 ppm.

Plombèrnie (taux de Plomb dans le sang)

Limite maximum de Plomb dans le sang : 100 µg par litre de sang (µg = microgramme)

•à partir de 250 µg : l'enfant doit être adressé à une structure médicale

•à partir de 450 µg . l’enfant doit être traité d'urgence --> saturnisme

Plomb : toxique à effet cumulatif entraînant des troubles neuro-psychiques et comportementaux mais symptômes peu nets:

• prématurité et retard de croissance chez l'embryon

• déficit du développement neuro-comportemental

• altération du quotient intellectuel

• neuropathies périphériques (troubles sensoriels et moteurs)

• encéphalopathies

NB - toux moyen de plomb dans le sang pour les habitants des zones naturelles : inférieur à 10µg/l. Taux moyen des habitants des zones urbaines très polluées : jusqu'à 100 ug / l.

Enquêtes épidémiologiques

Etudes Observatoire Régional de la Santé (ORS) 1985 - 1988

1) sur nouveaux nés (Noyelles-Godault, Courcelles les Lens, Evin-Malmaison) : sur 144 nouveaux nés, 14% avaient une plombémie > 100 mg / l sang

2)sur cordon ombilical : 14 % avaient plombémie > 100 mg / l sang

3)sur dents de lait (le Plomb se stocke dans les os, donc les dents)

+ enfants d'Auby, Courcelles les Lens, Evin-Malmaison et Noyelles-Godault 115 enfants --> 5 µg / gr

+ enfants témoins (Beuvrages, Fresnes / Escaut, Quiévrechain) . 61 enfants 2,7 µg

donc 2 fois plus de plomb dans les dents des enfants autour de Métaleurop.

Enquête de 1995 (DDASS - ORS - IMT)

Nombre d'enfants testés (de 6 mois à 6 ans) à Noyelles-Godault, Courcelles les Lens, Evin-Malmaison --> 621

Taux de plombémie détecté :

+pour 10,6 % (65 enfants). de 100 à 149 µg / 1

+pour 2,1 % (13 enfants) : de 150 à 249 µg / 1

+pour 0,5 % (3 enfants) : de 250 à 449 ~ig / 1

donc risque pour 13 % enfants.

Enquête ORS compagne de 1999 - 2000 :

Sur Courcelles les Lens, Dourges, Evin-Malmaison Leforest, Noyelles-Godault (donc 2 communes supplémentaires) 345 enfants visés mais seulement 255 dosés (autres : refus des parents) mais finalement 270 ont pu bénéficier du programme de dépistage

+ 30 (11,1% avaient une plombémie > 100 µg / 1

+ 2 avaient plombémie > 250 µg / 1, la plombémie maximum observée était à 479,4 µg / 1.

C'est à Evin-Malmaison que les faux de plombémie étaient les plus élevés (31,9 % de plus de 100µg/l) près d'un enfant sur 3 à Evin-Malmaison.

Teneurs dans les végétaux :

Études effectuées dans le cadre du PRC (Plan de Recherches Concertées)

4 productions agricoles étudiées (blé, pomme de terre, maïs ensilage, prairie) pour le Plomb, le Cadmium et le Zinc avec examen témoins dans les communes éloignées d'une trentaine de kilomètres (Houplin-Ancoisne, Sainghin en Weppes, Marquilies)

+ 4 cultures montraient une teneur en Plomb, Cadmium et Zinc de 1,5 à 79 fois supérieure à celles des témoins:

0100 % des échantillons de blé, maïs et prairies atteignaient ou dépassaient les normes et recommandations pour le Cadmium.

050 % seulement pour le Plomb.

+ Pour tes pommes de terre épluchées et lavées, les teneurs étaient plus faibles que pour le blé : 3 échantillons sur 7 dépassaient les normes pour le Cadmium et 1 échantillon sur 7 pour le Plomb.

NB - les méthodes utilisées pour les dosages minimisent les teneurs en Plomb.

+ Des prélèvements dans le secteur d'Auby (1999) ont montré que sur 6 cultures (blé, pommes de terre, maïs ensilage, salade, orge et pois) prélevées sur 26 parcelles, 6 échantillons blé dépassaient les recommandations du CSHPF (Conseil Supérieur Hygiène Publique de France) pour le Cadmium (donc 100%) et 3 pour le Plomb.

Pour les cultures maraîchères, des dépassements des teneurs en Plomb par rapport aux recommandations du CHSPF ont été trouvées : salade et poireaux à Leforest (absence de cultures maraîchères dans la zone du PIG).

Pour les jardins individuels (familiaux) les problèmes sont plus complexes car beaucoup ont reçu des apports de terre et autres produits.

6 jardins sur 15 ont une teneur en Plomb supérieures à celles des courbes d'isopollution où ils sont situés, les jardins intégrés dans les agglomérations sont plus contaminés.

Les concentrations en métaux lourds mesurées sur 6 légumes (radis, salades, pommes de terre, carottes, poireaux et tomates), soigneusement lavés, sont de

+ 1 à 66 fois plus élevés que la moyenne des témoins pour le Cadmium

+ 1 à 44 fois plus élevés pour le Plomb

+ 1 à 15 fois plus élevés pour le Zinc

Pour le Plomb ce sont les radis qui ont la concentration la plus élevée.

Produits animaux :

•Les dosages ont été réalisés sur le lait et les produits laitiers, sur 2 exploitations, à -Evin-Malmaison et à Noyelles-Godault (dans périmètre du PIG, zone 500 ppm).

A Evin-Malmaison, les teneurs -en Plomb dépassaient les mesures CSHPF pour 3 prélèvements sur 4

• norme -. 50µg / kg

• observés : 52,73 et 68 µg / kg

•Dosages viandes : recherche sur 2 exploitations du secteur, les résultats ont été inférieurs aux recommandations du CSHPF pour la viande, mais très supérieurs pour les abats

• ex : norme foie : 500 µg / kg

• observés: 1310 à 2040 µg / kg

Des observations effectuées sur des animaux, sur des vaches de réforme de À élevages laitiers et un élevage bovin ont confirmé la contamination des abats (élevages situés à Evin-malmaison, NoyellesGodault, Leforest (dépassements de la norme CSHPF pour le foie et les reins).

Poissons :

Teneurs mesurées sur poissons des étangs de Courcelles les Lens et Evin-Malmaison.

Pratiquement tous les poissons dépassent les normes CHSPF pour le Plomb

+ex , norme CSHPF: 500 µg / kg

+observés en 1997 :

Rotengles : 1137
Perches . 938
Brochets 878
Tanches 682

NB : carte d'isoconcentration en ppm des sols autour de métaleurop

 

maison.gif (1048 octets)

flèche.gif (1041 octets)

outils.WMF (1928 octets)

Fédération Nord Nature, 23 rue Gosselet, 59000 LILLE - Tel 03.20.88.49.33 -  Fax 03.20.97.73.81 - mail : secretariat@nord-nature.org